Préambule

  • : Kildar : Espace Créativité
  • Kildar : Espace Créativité
  • : Mes écrits, mes "dessins", mes coups de coeur, mes humeurs,... Bref ce qui transparait de moi à travers mes "créations"
  • Contact

Recherche

Copyright

N° 00040288

2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 10:22
Depuis 2 mois nous voilà replongés dans la tourmente, le maelström qui déferle dans nos cœurs, dans nos têtes, dans nos vies.
 
Période faite de cris et de larmes, de chagrins et de douleurs. Nous nous sommes déchirés amenant notre couple au bord du gouffre. La rupture/séparation flotte autour de nous. Tu as rencontré l'amour auprès d'un autre, un amour intense et partagé qui s'est installé à la place libérée par l'usure du temps. Le temps est assassin, cette petite phrase tourne parfois en boucle dans ma tête. Je navigue sur des flots dévastateurs. A chaque fois que je crois pouvoir sortir la tête hors de l'eau, une nouvelle vague vient m'engloutir et m'entrainer au fond.
 
Besoin de respirer. Incapacité à admettre que nous sommes capables de détruire ce et ceux que nous avons construits.
 
Comment en sommes-nous arrivés là ? La réponse est l'habitude, la routine, la vie en marge de nous. Je m'en suis voulu, et m'en veux encore de ne pas avoir « vu » arriver le désastre. Toujours cette auto-flagellation mentale qui me fait murmurer en silence dans ma tête « Je suis coupable… », qui me fait me sentir responsable de ce qui nous arrive. Le côté, tu n'as eu que ce que tu méritais.
 
Heureusement pour nous : Vous regarder les enfants et toi m'empêche de disparaître, de vous laisser seuls avec mon souvenir.
 
Heureusement aussi que nous avons cette capacité à parler, à explorer en profondeur les méandres tortueux des situations, des sensations, des sentiments. Nous savons parler même si cela nous coute et nous peine. Nous y puisons la force et la volonté de construire et d'avancer. Mais parfois le découragement nous envahit sans que nous n'y puissions rien.
 
Et c'est à nouveau la plongée dans les abysses…
 
Nous sommes si complexes, cette propension que nous avons à nous mettre dans des situations inextricables où nous nous déchirons pour parfois mieux nous reconstruire nous dévaste inévitablement.
 
Je ne peux me résoudre à nous perdre, je crois en la force qui est en nous, même si parfois elle semble si faible. Je refuse de baisser les bras. Je suis certain que nous sommes capables de construire cette nouvelle vie que nous avons imaginée. Bien sûr qu'il y a un risque que cela ne fonctionne pas comme nous le pensions, qu'en réalité nous nous apercevions que ce n'était pas ce que nous croyions et qu'alors il ne nous reste plus que la pire extrémité nommée rupture/séparation. Oui, c'est vrai, mais au moins aurons-nous essayé !
 
Nous avons émis des idées, il nous faut maintenant les concrétiser, les passer dans le domaine de la réalité, et pour ce faire établir rapidement un schéma de mise en œuvre.
Construisons ensemble ces nouveaux espaces de vie. Pour ce faire, il va nous falloir de l'argent, du courage et surtout de la ténacité.
L'argent, nous le trouverons, il suffit de réfléchir aux possibilités de le trouver et à quelle échéance.
 
Le courage, puisons-le en nous et dans l'envie d'atteindre l'objectif fixé.
La ténacité, nous l'avons toi et moi, c'est une de nos composantes principales.
Alors dis-moi que tu es prête à tenter l'aventure, qu'il n'est pas trop tard.
 
Soyons forts, soyons fous, soyons nous…

Partager cet article

Repost 0
Published by Kildar - dans Ecrits
commenter cet article

commentaires

linette...le microbe ou stef 06/11/2007 13:07

 Create Bouncing Text 

Kildar 06/11/2007 13:32

:0010: Stef-Linette ;-)

maryno 05/11/2007 21:11

soyons fous....oui ce texte pourrait bien être le fil conducteur d'une grande histoire..... bonne soirée...

Kildar 06/11/2007 09:17

Oui j'espère que cela sera une grande histoire et surtout que je l'achèverai un jour :0002:Bonne journée

shin haiah 03/11/2007 18:02

Alors comme ça on tente de se faire plaindre, attzendre les tirades des blopotes et blogopotines ? hein ? :)Heureux je me suis dis vais lire les comms sinon je serais tombé dans le panneau comme tout le monde, soit ce texte a tout de même une histoire et des émotions , puis finalement ..... tout passe .... :)Bon W-E Kildar (PS: certain que ce texte a une place de privilège dans un texte, comme PPDA dans les enfants de l'Aube... si tu vois ce que je veu dire ....)

Kildar 04/11/2007 00:09

Que nenni...Je suis pas du genre à aimer me faire plaindre...J'ai une trop haute opinion de moi pour cela 8-)Merci de me dire avoir ressenti des émotions...Je vois ce que tu veux dire concernant les Enfants de l'Aube ;-)

Madam'Aga 03/11/2007 17:28

les temps de guerre peut-être... Les temps d'occupation... c'est une autre histoire...

Kildar 04/11/2007 00:06

Totalement d'accord !L'occupation a une connotation nettement moins "attractive"...

eryn 02/11/2007 17:38

point de vue "littéraire" : pour ton idée d'inclure ce texte à un roman : il sonne trop vrai, donc sonnerait "faux", enfin, tu vois ce que je veux dire ? A prendre comme matière brute de départ, oui pourquoi pas, mais réécrire plus romancé pour le roman :-)point de vue perso : même si c'est bien plus confortable de vivre en paix, les temps de guerre sont toujours aussi... fascinants. PS : biizzz ma dragonne ;-)

Kildar 03/11/2007 15:06

Oui je vois ce que tu veux dire.Je pense que je vais le "réécrire" et vous le soumettre dans une version "Vue d'en face" :0002:Point de vue perso : A toi aussi tu trouvves ? 8-)P.S. : Dire que c'est grace à une Fourmizz qu'on a rencontré une Dragonne ;-)Bizz à elles deux !

Madam'Aga 02/11/2007 17:14

Bizz kildar... z'ai eu un doute aussi... puis je me suis dit que cela correspondait à cette "autre" dont tu m'as déjà parlé...Il fonctionne, en tous casbizz:0010:

Kildar 03/11/2007 15:03

Hello Dame Aga !Oui avec le recul je me dis que ce n'est pas parce moi je savais que ce texte était "ancien" que cela était clair pour tout le monde.Mea culpa...Merci de ton com'.Bon week-end et :0010:

sieglind la dragonne 02/11/2007 15:49

Merde alors !!!! Oups ! Désolée, mais pas d'autres expressions en tête.... ça va si mal que ça... le mal être je l'avais détecté chez l'une, mais chez l'autre.... pas évident ! (toi aussi, à jouer les "forts" pour la galerie, je me suis faite "eue" ! Pfff !) Je pensais qu'en parler avait plus ou moins arrangé la chose mais je vois que c'est plutôt moins que plus. Tu as mes coordonnées, et tout comme pour ta moitié... tu sais où me trouver, que ça à dire (le reste c'est du blabla pour remplir des lignes pour rien !) et qu'on ne compte pas sur bibi pour prendre parti pour l'un ou l'autre hein ? Juste si vous avez besoin d'une écoute (ça s'appelle un haricot à l'hopital), ne vous gênez pas, ni l'un ni l'autre ...Bises vous-deux (et je dis bien "vous deux")

Kildar 02/11/2007 17:02

A lire ces com' je me dis que j'aurais dû préciser que ce texte était très ancien.En fait j'envisageais de l'utiliser pour l'écriture de mon "fameux" roman Vue d'en face et je comptais sur vos com' pour prendre la température...Apparemment il fonctionne bien, maintenant arriverai-je à le faire "coller" avec l'histoire...Ceci est une autre histoire..Sois "rassurée" Mizz Dragonne si j'avais été actuellement dans l'étatr d'esprit de ce texte je ne l'aurais pas mis en ligne .Bises à toi aussi !

juliette 02/11/2007 15:22

Je souhaite que vous y parveniez, si vous le désirez vraiment tous les deux.Amicalement

Kildar 02/11/2007 17:05

Merci Juliette.Mais comme "expliqué" dans la réponse au com' de Sieglind ci-dessous, ce texte a été écrit il y a plusieurs années ;-)Désolé j'aurais dû mettre un "encart" au début de mon article genre avant-propos mais qui vient à propos 8-)