Préambule

  • : Kildar : Espace Créativité
  • Kildar : Espace Créativité
  • : Mes écrits, mes "dessins", mes coups de coeur, mes humeurs,... Bref ce qui transparait de moi à travers mes "créations"
  • Contact

Recherche

Copyright

N° 00040288

10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 10:45


Dans un lieu isolé, au milieu de hautes cimes enneigées, je médite en ermite.

La froideur extérieure n'a d'égale que celle qui m'est intérieure.

Je me suis même isolé du papier et stylo en recouvrant mes mains de gants de soie noire.

Il y a plus de cent personnes dans ce chalet, mais rien ne m'empêche de vivre ma solitude. Elle est douce et propice à la réflexion.

J'aimerais me microcosmer pour visiter le monde l'infiniment petit.

Il doit faire bon vivre ailleurs, dans un lieu inaccessible aux humains barbaroïdes.

Etre un atome parmi les molécules de mon être.

Ressentir mon vécu en temps que corps de l'existant et non pas l'existant.

Etre une cellule de mon cerveau quand mon sang chargé d'héroïne vient y déferler. ;

Etre mes poumons lorsque la fumée d'un pétard y stagne.

Me sentir Moi, me ressentir, m'imprégner intimement des éléments externes.

Etre globule rouge de mon sang pulsé au rythme des battements de mon cœur.

Visiter mon corps dans son intégralité, me charger de toxines et aller me purifier dans mes bronches, dans mes reins, dans mon foie déjà corrompu par ce  maudit virus.

Etre la toxine rejetée par ma vessie projetée sur l'ardoise spongieuse d'un vieil urinoir de campagne.

Etre le spermatozoïde véloce fécondant l'ovule tentaculaire d'une matrice accueillante.

Etre l'atome d'oxygène qui purifie mon sang.

Etre celui du dioxyde de carbone rejeté dans l'air vicié de cette minuscule chambre sous les toits.

Etre le rayon de lumière solaire qui irradie ma rétine et être aussi mon œil ébloui.

M'osmoser totalement aux particules à en devenir translucide, invisible.

Etre microcosmique à en disparaître tout en étant infiniment présent.

S'unir à l'univers ambiant en se transformant en électrons poussiéreux et lumineux.

Etre les pulsions de mon cerveau symbolisant mes rêves sur l'électroencéphalogramme.

Etre les nano-secondes du temps qui passe.

Etre tellement insignifiant et pourtant tellement indispensable.

Sans ces « micro-choses » il n'y a rien de grand, rien de palpable, rien de visible, rien de vivable.

Etre mon vécu pour l'apprécier dans sa réalité intrinsèque.

Etre Nathan, Kevin, Jade, Vanessa, ou Alain, Elles, et tant d‘autres encore.

Etre le regard, celui qui regarde et ce qui est regardé.

Etre mes sens, ce qu'ils me font ressentir et ce qu'ils ressentent.

Etre le sommeil et celui qui dort.

Etre la Mort et celui qui meurt.

Je ne sais pas si je suis celui que je crois être.

Je sais juste que je suis heureux de l'être.

Je suis bien dans ma peau : étant bien à l'intérieur de mon corps et aussi dans me tête.

Car pour moi c'est ce qui se passe à l'intérieur qui est primordial.

L'extérieur n'a que l'importance que je veux bien lui accorder.

Et souvent il n'en a guère.

Ressentir est le verbe clé de mon existence.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kildar - dans Ecrits
commenter cet article

commentaires

mariev 11/06/2008 20:47

alors, j'ai des nouvelles, et dixit Papounet, deux romans traiteraient de ce sujet, de qualités différentes. Comme il ne se souvient pas de tous les détails, il se pourrait que moi, j'aie mélangé les deux histoires...Le roman de qualité : "Le neuf de pique" de John Amila (mais Papounet se demande s'il a été réédité depuis 40 ans...)Le roman moyen moyen : c'est de Jimmy Guieu (auteur français qui a ensuite créé une sorte de secte), et il se pourrait que le titre soit "Les pionniers de l'atome" (mais c'est pas sûr)Bonne chine!

Kildar 13/06/2008 14:39


Merci de ce sinfos.
Jimmy Guieu, oui je l'ai lu dans ma "jeunesse"... ;-)

Je vais faire des "fouilles" 8-)

Merci encore.


mariev 10/06/2008 22:08

hélas, c'est là qu'est l'os...Je ne m'en souviens pas, il est caché quelque part au milieu des 2000 bouquins de SF de mon papa. Bah, je crois que ce n'était pas de la grande littérature, mais encore une fois, le concept m'avait, comment dire, assommée.Je vais de ce pas dire à papa de faire des recherchesMerci pour votre empreinte, j'y ai réponduà bientôt, je vais poster du côté de "Hot Wednesday"

Kildar 11/06/2008 11:41



Tiens moi au courant si tu le retrouves ;-)

Je vais de ce pas lire votre réponse 8-)

Je vais aussi aller répondre à votre com' sur Hot Wednesday.



mariev 09/06/2008 17:43

bonjour,j'arrive ici en ayant fouiné dans les communautés. Dès le premier texte, celui-ci, une évocation, un peu décaléej'ai lu voilà longtemps un roman de science fiction où des "héros" se dépêchaient à la vitesse de la lumière jusqu'aux confins de l'univers pour comprendre et régler au plus vite de dangereuses turbulences menaçant la Terreils se retrouvaient projetés ... hors du corps d'une femme blessée au genou...j'avais 10 / 12 ans et ma rencontre consciente avec l'infini venait d'avoir lieu, j'étais étourdie!depuis je n'aime pas trop les poupées russes...mais ressentir est l'essence de nos vies, absolumentbeau texte

Kildar 10/06/2008 10:45


Bonjour,
Heureux de vous voir arriver ici et que ce texte vous plaise.
Vous souvenez vous du titer et/ou d el'auteur du roman dont vous parlez ?
Ce que vous en dites me donne envie de le "regarder" de plus près.

Merci de cettte empreinte chez moi, revenez aussi souvent que vous le voudrez.


fab 08/06/2008 10:51

qu'importe si tu ne nous postes pas la suite immédiatement de tes épisodes, l'important c'est que toi tu soies là :-)au plaisir de te lire : textes, billets ou autresbig bisous kildar

Kildar 09/06/2008 09:40


Merci Fab !

Je vais vous offrir des "impromptus" écrits à la volée dès que j'aurai 5 minutes, ça ce n'est pas difficile pour moi.

Bis :0010:too !


maryno 03/06/2008 22:29

puisque tu en parles...reviens vite nous concocter la suite de noir comme ton âme....bisoux et bon courage pour le déballage de cartons!!

Kildar 05/06/2008 15:53


Je vais faire mon maximum.. Promis 8-)
 
Merci il va m'en falloir ;-)
Bisous too


Marianne 01/06/2008 07:44

etrange...en te lisant, j'avais l'impression d'être à tes cotés, habillée de silence :-)très beau texteMarianne

Kildar 03/06/2008 11:31


Merci merci.
Je trouve superbe ton expression "Habillée de silence"...
J'adore ce Feeling qu'elle me donne.

Tes textes sont superbes aussi.
Particulièrement celui qui commence par :

je suis un rebus d'enfant
battu


fab 01/06/2008 00:27

merci à maryno des nouvelles. big bisous kildar à très bientôt j'espère :-)

Kildar 03/06/2008 11:29


Oui merci à elle.

A très vite promis Fab' !
Bisous gros itous


maryno 28/05/2008 21:00

notre "artiste" est en rade.....il déménage je crois, et du coup il est privé d'internet....nous allons devoir rester sur notre "fin"....provisoire j'espère!...

Kildar 03/06/2008 11:28


Merci de donner de mes nouvelles maryno je suis ému de vosu voir toutes et tous aussi présents et attentifs.

Le déménagement touche à sa fin et ma connection à inetrnet at home aussi.
Il va falloir deux emaine sminimum avant que je puisse venir vosur retrouver ici de chez moi.

Heureusement au bureau je oeux venir ici, mais de façon brève.



fab 27/05/2008 23:34

toujours pas envie ou le temps de nous narrer les aventures de psy blog?big bisous

Kildar 03/06/2008 11:24


De retour mais toujours en pointillés.
Promis bientôt, enfin dés que je le pourrai, je vous offrira quelques pages de lecture ;-)

Quant à notre Psy et son étrange patiente ne t'en fais pas tu vas avoir de leurs nouvelles :0002:

Gros :0010: à toi


fab 24/05/2008 09:05

un p'tit coucou en passant :-)big bisous

Kildar 25/05/2008 11:41


Merci
Plein de gros bisous pour toi en retour !